Un titre de plus pour les chaux-de-fonniers !

Ce week-end avaient-lieu à Rapperswill-Jona (SG) les championnats suisses élite. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que nos joueurs se sont plutôt bien comportés.

Dans le tableau simple messieurs, Gaël Vendé dut en effet s’incliner face à celui qui, intouchable, aller remporter la série, à savoir Lionel Weber, N°1 Suisse, invaincu en LNA cette saison et pointant à la 150ème place du ranking mondial ITTF.

Barish Moullet, après s’être défait du coriace Philip Merz, dut lui aussi s’avouer vaincu face à l’autre finaliste de la série Elias Hardmeier décidément en grande forme cette saison.

Quand à Julien Märki, vainqueur au premier tour de sa bête noire en LNB cette saison, à savoir le Veyrite Philip Krstic, et réalisant une grosse performance sur un joueur classé A20 et évoluant en LNA, Dorian Girod, s’inclina finalement face au redoutable Cédric Tchanz, non sans lui avoir donné du fil à retordre, de quoi lui permettre de repartir sur des chapeaux de roue dans la fin du championnat de LNB.

Du côté du simple Dames, Nina Tullii, certainement non encore remise de ses récents exploits au Top 8, devait s’incliner au premier tour face à Svenja Holzinger, pourtant largement à sa portée. Mais à seulement 14 ans, notre jeune championne aura très certainement l’occasion de s’illustrer à l’avenir dans ces championnats nationaux.

A noter aussi le bon parcours, même s’il ne fait pas partie de nos effectifs, du jeune Delémontain, Simon Schaffter qui se permit de sortir dès le premier tour celui qui fut moult fois champion suisse, le Bullois Thierry Miller. Au deuxième tour, sa prestation ne fut pas non plus des moindres, car il réussit à sortir victorieux de son duel acharné face au champion local Denis Bernhard. Il dut toutefois s’avouer vaincu face à un autre joueur bien connu aussi de notre club, car il s’agit de Yoan Rebetez, évoluant désormais en terres genevoises. A noter que ce dernier, malgré d’excellentes prestations, dut lui aussi subir les assauts de l’infranchissable Lionel Weber en 1/2 finale.

Mais à l’issue d’un parcours exemplaire, et aussi avec l’aide d’une délégation de supporters certes peu importante mais ô combien démonstrative, Barish et Gaël ont tout de même réussi à montrer qu’ils constituaient un des meilleurs duo de double en Suisse, puisqu’ils ont réussi  à se défaire de la paire Tchanz/Osiro Shinohara en finale de cette série.

S’il s’agit du deuxième titre de champion Suisse dans cette catégorie pour Gaël (qu’il avait d’ailleurs remporté à Ténéro il y a 3 ans avec Yoan Rebetez), pour Barish c’est une grande première et cela restera même son tout premier titre en Elite. Certainement de quoi lui sonner l’envie d’en remporter d’autres dans les années à venir.

Un excellent week-end donc pour notre club, qui restera un excellent souvenir, autant pour les joueurs que les accompagnants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *