Un week-end fructueux pour les chaux-de-fonniers

L’actualité a été plutôt intense ce week-end pour nos jeunes Chaux-de-Fonniers, et fructueuse bien que débutée avec quelques frayeurs.


En effet, Vendredi soir avait lieu à Cortaillod, un derby de choc dans le cadre des éliminatoires régionaux pour la Coupe Suisse. Cortaillod alignait son meilleur effectif avec (dans l’ordre sur la feuille de match) : Zvonimir Britka (A19), Jens Jacobsen (A16), Pascal Meyer (B14), Philippe Devaud (B14), Pascal Hick (B14) et Stéphane Poirel (C7). Du côté des Chaux-de-Fonniers, Julien Märki s’étant blessé à la cheville, on retrouvait : Barish Moullet (A19), Gaël Vendé (A19), Torne Tänzer (B15), Léo Garin (B14), Yves Bieler (C9), Roberto Cambra (C6).

En haut de la feuille, le spectacle s’annonçait prometteur avec la présence de Zvonimir Britka, qui souhaitait plus que tout en découdre face à ses anciens coéquipiers, la blessure de Julien ayant quelque peu bouleversé le plan initialement prévu par le capitaine de cette équipe, Dominique Benoît, c’est donc Gaël Vendé qui allait commencer à affronter Britka. Malgré quelques échanges spectaculaires et de belles réalisations de Gaël, au jeu du gagne-point et surtout la faculté exceptionnelle du Serbe à faire déjouer ses adversaires, Gaël en manque de compétition et d’entraînement après 3 semaines de pause hivernale, dut s’avouer vaincu en 3 sets. Le ton était donné : Britka n’était clairement pas là pour faire dans la figuration. 1-0 pour les Carcoies.

La rencontre se déroulant seulement sur 3 tables, Barish quand à lui affrontait  Jens Jacobsen, revenant de blessure, mais néanmoins très combatif, réussissant à prendre un set au jeune Chaux-de-Fonnier, mais s’inclinant tout de même logiquement en 4 sets. 1-1 au tableau d’affichage.

Au milieu, c’est Léo Garin qui affrontait Pascal Meyer dans un match très serré et extrêmement tendu, le Carcoie semblant plus solide dans les échanges avec une technique bien plus sûre que Léo qui dut plus que jamais compter sur l’efficacité redoutable de son service rentrant pour engranger de précieux points, recoller au score et prendre l’avantage sur son adversaire en 4 sets. 1-2 pour les Chaux-de-Fonniers.

Torne Tänzer put ainsi faire son entrée face à Philippe Devaud, et de façon magistrale puisqu’il pris l’avantage sur son adversaire en 3 petits sets. 1-3 à la faveur de notre équipe.

Les « petits » du bas purent alors faire leur entrée, Roberto Cambra commençant face au coriace Pascal Hick, et après un premier set difficile, pu tenir la dragée haute face à son adversaire expérimenté, en accrochant les 2 sets qui suivaient 13:11 et 11:9 pour s’incliner très logiquement en 3 sets. Les Carcoies reviennent à 2-3.

Enfin Yves Bieler (Bibi pour les intimes), eut maille à partir face à Stéphane Poirel et du batailler en 5 sets pour remporter son match, permettant ainsi à son équipe de mener 2-4 au tableau d’affichage.

Vinrent ensuite les doubles, ou en haut on trouvait la désormais célèbre paire Vendé/Moullet face à la paire Britka/Devaud. Un beau match accroché, où après avoir été menés 2 sets à rien, les Carcoies firent douter nos jeunes en revenant à 2 sets partout. Piquée au vif, la paire Chaux-de-Fonnière enclenchait alors le mode « rouleau compresseur » pour se défaire de leurs adversaires 11:2 dans le dernier set. 2-5 en faveur des montagnards !

Au milieu la paire Meyer/Hick affrontait la paire Tänzer/Garin, match tournant à l’avantage de ces derniers à l’issue de 4 sets là aussi âprement disputés. 2-6 pour La Chaux-de-Fonds.

En bas, la paire Poirel/Jacobsen affrontait Bieler/Cambra dans un match là aussi épique en 5 sets qui tourna à l’avantage des lacustres leur permettant de faire remonter leur équipe 3-6 au tableau d’affichage.

La deuxième série de simples commençait alors avec Barish face à Zvonimir, ce dernier définitivement résolu à ne rien lâcher face au puncher de cette équipe, et même si là aussi, le jeune Chaux-de-Fonnier nous gratifia de quelques finitions pour le moins spectaculaires, au grignotage de points, soit en poussant Barish à la faute sur d’énormes variations de balles coupées, soit en contre-attaquant de façon spectaculaire ou tout simplement en variant de façon astucieuse des services d’apparence anodine, le vieux briscard réussissait à faire dégoupiller notre jeune espoir pour l’emporter en 4 sets, se procurant ainsi une immense joie et la satisfaction d’apporter un point de plus pour son équipe : 4-6.

Toujours en haut, Gaël se défaisait facilement de Jens pour reprendre un peu plus d’air et ainsi se rapprocher du huitième point synonyme de victoire : 4-7.

En revanche, au milieu, la confrontation Tänzer – Meyer s’avéra bien plus problématique pour notre équipe, et c’est encore après 5 sets à couteaux tirés que Meyer s’imposa pour amener un point salvateur au Carcoies : 5-7.

Les Chaux-de-Fonniers commencèrent alors à se faire peur suite à la défaite sans appel de Léo face à Devaud : 6-7.

En bas, le sentiment de peur se transforma en réelle frayeur pour les Chaux-de-Fonniers, lorsque là aussi après 5 sets dignes d’une bataille médiévale, Yves dut s’incliner face à Hick.

7-7, le suspense est à son paroxysme lorsque le juvénile de cette équipe, Roberto Cambra, 13 ans, affronte le très expérimenté Stéphane Poirel. Roberto commence plutôt bien car il emporte le premier set 10:12 mais est bien conscient que cela va être difficile. Les deux sets suivants sont en effet remportés par le Carcoie très solide en attaque comme en contre-initiative. Roberto change alors sa façon de servir, et trouve de meilleurs zones sur son premier démarrage pour recoller à deux sets partout. Alors qu’il vient d’apprendre que tout repose désormais sur ses épaules pour la victoire d’équipe, il démarre le 5ème set parfaitement, mais se fait rejoindre et dépasser par son adversaire qui s’est adapté au changement de tactique et joue qui plus est extraordinairement bien. Un temps mort des plus gonflés à 8:10 lui permet de revenir à la table avec de nouvelles consignes de service, et ainsi recoller à 10:10. Il remporte son service pour prendre l’avantage 11:10 et finit sur un échange épique, tout en contrôle au bloc à la table pour ainsi remporter le set et le match salvateur qui permet à son équipe de pousser un énorme ouf de soulagement en l’emportant sur le score final et pour le moins étriqué de 7:8 ! La Chaux-de-Fonds pourra ainsi poursuivre son parcours dans cette très populaire compétition qu’est la Coupe Suisse.

Énorme satisfaction pour Roberto qui aura amplement mérité son titre de héros de la soirée.


Samedi, c’est en LNB que notre équipe 1 affrontait la très sympathique équipe fribourgeoise.

Rencontre là aussi fructueuse pour nos jeunes Chaux-de-Fonniers, même si le résultat fut moins serré pour les Neuchâtelois  : 9-1 en leur faveur.

Ceci étant, certaines rencontres furent tout de même épiques. Guillaume Alcayde venu à la dernière minute pour remplacer Julien Märki blessé à la cheville, dut en effet batailler en 5 sets face à Demichel et concéder de même un set à Wermelinger. Associé à Gaël, ces derniers remporteront facilement le double.

Barish après avoir remporté ses 2 premiers matchs en 3 sets dut s’incliner en 5 sets face à Romanens, alors que mené 2 sets à rien et revenu courageusement et de belle manière à 2 sets partout il menait largement au début du 5ème set.

Gaël quand a lui fut impeccable lors de toutes ses confrontations, ne concédant aucun set et seulement très peu de points à ses adversaires.

Quoi qu’il en soit ce fut une très belle victoire d’équipe, apportant ainsi 4 points supplémentaires au classement général, et permettant d’aborder sereinement le prochain déplacement à Veyrier qui aura lieu le Samedi 1er Février à 15:00.

 

L’équipe 1 empoche 4 points à Kriens

  • Après une défaite rageante face à Rapperswil-Jona, les Chaux-de-Fonniers avaient à cœur d’aller chercher une victoire face à une équipe de Kriens largement à leur portée. Les Lucernois alignaient Merz (A19), Trampus (A17) et Furrer (B14). L’équipe neuchâteloise étant composée de Barish, Gaël et Julien.
  • L’entame de match ne fût pourtant pas celle espérée. Gaël, malgré 4 balles de match (2-0 10-7 et 2-2 10-9), dû s’avouer vaincu face à Merz. Barish, après un premier set compliqué, s’imposa facilement contre Furrer 3-0. Julien, malgré un bon premier set, s’inclina face à Trampus et son jeu parfois très surprenant.
  • La Chaux-de-Fonds est menée 2-1 après la première série de match.
  • Gaël, opposé à Furrer, remporta facilement son match 3-0. Julien, après sa défaite inattendue, trouva le relâchement nécessaire et s’imposa 3-0 contre Merz. Barish, tout comme ses partenaires, remporta tranquillement sa rencontre face à Trampus.
  • 4-2 avant le double. Une victoire dans cet exercice permettrait aux Chaux-de-Fonniers d’entrevoir leur première victoire de la saison.
  • Suite à leur belle victoire face à Rapperswil-Jona, il semblait logique d’aligner Gaël et Barish du côté de la Chaux-de-Fonds. Les Lucernois ont quant à eux décidé d’associer Merz à Trampus. Après 2 sets parfaitement négociés par les jeunes Neuchâtelois, ces derniers ont connu une baisse de régime et ont vu leurs adversaires revenir à 2 sets partout. Heureusement, ils furent en mesure d’aller chercher la victoire dans le set décisif.
  • 5-2. Les Chaux-de-Fonniers peuvent même rêver d’une victoire 8-2 qui leur rapporterait 4 points.
  • Malgré la perte d’un set, Julien remporta aisément son match face à Furrer. Gaël, quelque peu accroché par Trampus, s’imposa 3-1. 7-2, c’est maintenant à Barish d’aller chercher cette dernière victoire synonyme de 4 points. Après un premier set remporté avec beaucoup de réussite, c’est Merz qui vire en tête. Cependant il en faut plus pour déstabiliser Barish qui s’imposa finalement 3-1.
  • Score final 8-2 et donc 4 points engrangés. La Chaux-de-Fonds pointe à la 4ème place du groupe 2 de LNB avec 5 points.
  • Prochain match : samedi 22 septembre à 19h30 à la Chaux-de-Fonds face à Zürich-Affoltern

LNB : Défaite amère, mais des jeunes qui ont tout donné !

  • L’équipe 1 de la Chaux-de-Fonds, qui a été déplacée dans le groupe 2 alémanique très relevé, ce qui annonce d’ailleurs une saison 2017-2018 très intéressante avec de nombreuses belles rencontres probablement serrées, entamait ce samedi le championnat de LNB en accueillant Rapperswil-Jona.
  • Du côté des visiteurs, on retrouvait la Slovène Alex Galic (A19), partenaire de double de Rachel Moret lors des derniers championnats d’Europe (1/4 de finale) et ayant intégré le top 100 mondial depuis peu (N°88), Denis Bernhard (A19), bien connu par chez nous pour ce point hors norme contre Nicolas Simonet lors du barrage de promotion LNB –> LNA entre Cortaillod et Kloten et Petr Blazek (A18), qui sur le papier semblait le joueur le plus abordable, mais qui s’avérera un adversaire redoutable comme nous le verrons par la suite.
  • Du côté des locaux, l’équipe, totalement neuchâteloise !!!, était composée de Julien Märki, fraîchement A19 (son meilleur classement individuel) et sortant d’une saison pleine, Barish Moullet (A18) qui était encore aux championnats d’Europe Jeunesse avec une  promotion dans le groupe 1 en équipe en juillet dernier et revenant d’un stage intensif à l’Académie Martinez en France et Gaël Vendé, tout nouveau A20 et 3e lors des derniers championnats de Suisse Elite, qui faisait son grand retour dans le canton et plus spécifiquement au club après une saison en LNC il y a quelques années.
  • Comme on peut le voir avec les classements des joueurs des deux équipes, la rencontre allait certainement être équilibrée et c’est peu dire au vu du scénario de la soirée.
  • La rencontre débutait avec un petit air de LNA 2017-2018 puisque Gaël était tout d’abord opposé à Bernhard. Comme la saison dernière le Neuchâtelois prenait le dessus sur le Zurichois et s’imposait avec maîtrise 3-1 en se démontrant plus efficace en service-retour. En parallèle Barish affrontait Blazek dans le premier match marathon de la soirée. Après 4 sets où chacun prenait le dessus alternativement, le match se décidait assez logiquement sur un 5e set décisif où Barish prenait petit à petit le dessus pour mener 10-6. Mais, au grand dam des spectateurs, Blazek revenait un peu de nulle part et égalisait à 10-10. A nouveau l’avantage était pris par Barish, mais Blazek, accrocheur, recollait à nouveau au score après un point de défense surprenant. Finalement  le jeune Chaux-de-Fonnier pouvait souffler en concrétisant sa 6e balle de match.
  • La deuxième ronde voyait l’entrée en lice de Julien contre Galic. Après un premier set rondement mené par Julien, Galic prenait petit à petit le dessus. Très entreprenante après son service, agressive sur tous ses coups et ne commettant qu peu de fautes « bêtes », elle prenait souvent de vitesse Julien qui ne pouvait que s’avouer vaincu en 4 sets. Barish enchaînait lui contre Bernhard. Plus efficace dans la diagonale revers, Barish remportait relativement aisément le 1er set, puis Bernhard prenait ensuite l’avantage en dominant dans cette même diagonale pour mener 2-1 7-2. Barish connaissait alors 5 minutes de feu en étant plus agressif en revers et en cherchant son pivot pour remporter ce 4e set 11-7 et mener 10-3 dans le 5e. Mais comme aucun match ne pouvait être tranquille, Bernhard remontait petit à petit son handicap jusqu’à 10-8, là Barish nous gratifiait d’un dernier pivot vainqueur pour l’obtention du match et pouvait fêter par la même une très belle performance individuelle contre l’un des meilleurs joueurs nationaux.
  • Avant la 3e ronde, Chaux-de-Fonds menait donc 3-1 et c’est à ce moment que les choses se compliquaient. Gaël était alors opposé à Galic qu’il avait battu dernièrement en coupe Suisse 3-2 en sauvant des balles de match, donc rien de facile. Premier set pour la Slovène dominatrice, puis Gaël prenait l’avantage 2-1 grâce à un 3e set de haute volée avec probablement le plus beau point de la soirée sur un retour en roulette revers (et y avait pas beaucoup de place pour la faire !!!). Mais, à l’image de sa soirée, Galic, très rigoureuse dans son jeu et ne lâchant rien, trouvait des solutions aux problèmes posés par Gaël, notamment en retour de service, et finalement s’imposait 3-2. Julien se frottait lui à Blazek. Les deux premiers sets étaient accrochés, mais Julien faisait le forceps à chaque fois dans les ultimes instants pour mener 2-0. Blazek revenait ensuite à 2-1 après un set à sens unique. Au 4e set, à nouveau les deux joueurs se rendaient coup pour coup jusqu’à 10-9 pour Julien. Blazek sauvait alors la balle de match grâce à un bloc chanceux de la main et égalisait par la suite à 2-2. Au 5e set, Blazek remonté (et Julien accusant le coup) l’emportait aisément.
  • Avant le double, le score était donc de 3-3. Bien que le score était objectivement juste au vu des rencontres, c’était quand même un petit coup dur après le 3-1 de la fin de la deuxième ronde de simples surtout être passé si près de mieux. Pour le double, Gaël et Barish, pour la première fois associés, faisaient un match exemplaire en dominant largement Galic/Blazek. Première réussie 🙂
  • La dernière ronde de simple commençait par une opposition entre Julien et Bernhard. Rapidement mené de 4-5 points, le Chaux-de-Fonnier rattrapait petit à petit son adversaire pour même avoir une balle de set aux avantages, mais Bernhard prenait ensuite le dessus pour obtenir le gain de la manche initiale. Le vent en poupe, le Zurichois menait rapidement 2-0 et se détachait à nouveau de 4-5 points dans le 3e set. Julien ne s’avouait pas pour autant vaincu et grignotait petit à petit son retard, mais malheureusement le débours était un peu trop grand et le joueur de Rapperswil-Jona remportait ce 3e set 11-9 et donc le match. Barish et Galic, les deux joueurs invaincus en simple, étaient en même temps opposés. Barish, peu gêné par le jeu en rythme de la joueuse internationale, voir au contraire la dérangeant fortement avec son placement de balle et les variations de vitesse, perdait de manière presque surprenante le premier set aux avantages à cause de quelques fautes en attaque. Le plan de jeu inchangé, Barish, cette fois, prenait la mesure de son adversaire pour passer devant 2-1 aux sets. Galic égalisait à 2-2 sur un faux set de Barish. Dans la manche décisive, on assistait à un chassé croisé où chacun prenait l’avantage à son tour, mais finalement la joueuse de Rapperswil-Jona avait le dernier mot en l’emportant 11-9. Match un peu étrange car Barish, au contraire de ses deux autres matchs où il était souvent malmené par son adversaire, semblait souvent avoir le dessus, mais bravo à Galic qui a su, par sa rigueur technique et son fighting-spirit, finalement l’emporter.
  • Gaël jouait donc le 5-5 contre Blazek. Après un début de rencontre pas très bien abordé, Gaël accusait rapidement un retard de deux sets. Mais Gaël, fidèle à lui-même et grâce à son mental, s’accrochait pour obtenir aux avantages le 3e set et même égaliser à 2-2. Le début du 5e set ressemblait à un très mauvais vaudeville, puisque Blazek se détachait rapidement 5-1 sur 4 carottes horribles. On retrouvait cet écart initial jusqu’à 9-5, moment choisi par Gaël pour faire une remontada presque inespérée pour même prendre l’avantage 10-9. Blazek sauvait cette fois crânement la balle de match grâce à un flip coup droit inattendu en retour de service et sur sa lancée s’octroyait à son tour une première balle de match à 11-10 à nouveau sur un point chanceux. Gaël pouvait néanmoins égaliser à 11-11 sur un top qui accrochait le filet. Sur le 23e point de ce set, Blazek faisait le show en remportant un point spectaculaire en défense et finalement pouvait ramener la victoire finale à son équipe sur le point suivant en l’emportant 13-11.
  • Défaite cruelle 6-4. Le 5-5 aurait probablement été juste, avec un peu de réussite la victoire était même envisageable, mais Rapperswil-Jona ne vole pas pour autant sa victoire avec des joueurs accrocheurs et qui ont proposé un très bon niveau de jeu. Nos jeunes joueurs n’étaient pas pour autant en reste et eux aussi se sont battus jusqu’à la fin montrant un comportement combatif on ne peut plus louable. De manière générale les deux équipes ont proposé une rencontre de très bon niveau avec des duels acharnés et serrés, les plus de 3h30 de match (habituellement un match dure entre 2h et 2h30) ne peuvent que confirmer ce constat.
  • Encore un grand merci aux nombreux spectateurs (environ 60) omniprésents dans leurs encouragements envers l’équipe de la Chaux-de-Fonds. Notons encore que les grands vainqueurs des fans 2017-2018 (Tessa Panza, Roberto Cambra, Antoine Mühlebach et Julien Carminati) pouvaient recevoir leurs prix durant la pause avant le double, raison de plus d’être fidèles aux matchs à domicile ;-).
  • Prochain match de l’équipe 1 dès samedi à Kriens où gageons que nos joueurs donneront tout pour ramener une victoire et prochain match à la maison samedi 22 septembre à 19h30 contre Zürich-Affoltern où nous vous attendons nombreux pour mettre la même ambiance que lors de ce premier match.

LNB : une victoire capitale

IMG_2100


  • A la Chaux-de-fonds, ce Samedi 7 Octobre avait lieu la 4ème journée de championnat de ligue B entre l’équipe 1 (Barish Moullet A17, Julien Märki A18 et Geoffrey Arnaud A16) face à Forward Morges (Cristian Tiugan A18, Paul-Antoine Collaros A18 et Julien Bregger A16).
  • L’enjeu de cette rencontre est de taille car les deux équipes sont dans une égalité parfaite concernant leurs résultats, et dans un groupe où les places de choix se disputent entre ZZ Lancy 2 et Vevey, celle qui l’emportera sur l’autre prendra une sérieuse option dans la course au maintien.
  • Présentation des équipes et des arbitres (Michel Delon et Besnik Hyseny) faite, la première vague de simples débute avec d’une part Arnaud face à Tiugan et d’autre part Moullet face à Collaros.
  • C’est une reprise compliquée pour le chaux-de-fonnier de 32 ans face au vieux briscard défenseur de 50 ans. Arnaud, après une absence de plus de deux ans à la table, doit en effet composer face au jeu solide et tout en variations de Tiugan pour lequel il faut faire preuve de patience et de rigueur, et être en complète possession de son tennis de table. Après avoir bien lutté sur un premier set disputé qui termine à 14 :12 en faveur du vaudois, c’est bien plus compliqué dans les sets suivants pour le chaux-de-fonnier qui doit s’incliner, poussé systématiquement à la faute par son adversaire.
  • Sur l’autre table, on assiste à un mano a mano bien plus ouvert entre le cadet des chaux-de-fonniers et l’expérimenté et très déterminé Collaros. Ce dernier fera d’ailleurs un match exemplaire, gênant considérablement son adversaire avec ses services rentrants, la qualité redoutable de son premier démarrage et ses contre-initiatives cinglantes, notamment dans son plein coup-droit. Même si les joueurs nous gratifierons de rallyes spectaculaires, c’est bien souvent le vaudois qui aura le dernier mot, désespérant même son jeune adversaire par la constance de son jeu.
  • 0-2 en faveur des visiteurs, le public prend la pleine mesure de la tension qui règne en ce Samedi soir à la salle de Bellevue et attend avec impatience l’entrée en piste de son joueur en forme du moment. Vont donc s’affronter Märki et le jeune de 18 ans Bregger. Sur l’autre table Moullet va avoir la lourde tâche d’affronter Tiugan contre qui il avait sévèrement perdu l’an passé.
  • Le jeune Bregger n’est pas de taille pour inquiéter un Märki en pleine possession de ses moyens et la rencontre est vite expédiée en 3 petits sets. Sur l’autre table en revanche, Moullet est à la peine face à un Tiugan qui gêne considérablement son jeu offensif et le pousse à la faute. Bien que Barish essaye d’adopter la bonne tactique face à un défenseur de ce calibre en alternant « petits » démarrages et poussettes de part et d’autres de la table, et ainsi attendre la bonne opportunité pour conclure, il commet beaucoup de fautes de mesure, ne s’engageant pas assez par moment et trop à d’autres. Il faudra attendre le 3ème set alors qu’il est mené 2-0 pour qu’il trouve enfin la régularité qui lui faisait alors défaut, et même si on sent que le jeune joueur est loin d’apprécier ce système de jeu, il fait preuve de beaucoup de maturité et d’abnégation pour arriver, dans la douleur certes, mais de façon très solide à remporter un point précieux pour son équipe.
  • 2-2, on respire mieux dans la salle, le clou du spectacle va donc pouvoir avoir lieu entre Märki et Collaros alors que sur l’autre table Arnaud va affronter Bregger. Pour ces deux derniers, c’est finalement l’expérience qui permettra à Arnaud de s’imposer face à un adversaire trop inconstant.
  • En revanche sur l’autre table c’est un âpre combat qui se livre entre les deux joueurs, mais Collaros est surpris par la qualité du jeu, notamment en revers du chaux-de-fonnier, étant très certainement resté sur l’idée qu’il aurait affaire, comme par le passé, à un système de jeu beaucoup plus orienté sur son coup droit. C’est donc en 3 sets, et de belle manière, que Märki se défait de son adversaire.
  • 4-2 avant le double, les spectateurs peuvent aller prendre un verre à la buvette le cœur léger, la victoire commençant gentiment à se profiler. On sait en effet que Julien est très fort sur le système de jeu des défenseurs et on voit mal comment Barish pourrait échouer face à Bregger. Dominique Benoît en capitaine d’équipe, choisit d’aligner Julien à Geoffrey misant sur les excellentes statistiques en double de ce dernier lorsqu’il évoluait en ligue B il y a 3 ans, mais aussi pour laisser le rôle du « finisseur » à un Julien en pleine confiance.
  • Ce sera un joli double avec de nombreux points spectaculaires, parmi lesquels certaines remises foudroyantes de Märki et quelques claques de revers non moins tonitruantes. Le bloc de coup droit ne faisant pas partie du « vocabulaire » de Collaros on assistera aussi de sa part à de véritables missiles en contre-top de coup droit. Le match est remporté en 4 sets, le seul set concédé ayant été perdu 7-11 alors qu’il était pourtant mené 6-0 par les chaux-de-fonniers !
  • 5-2 pour La chaux-de-fonds, le plus dur est fait, il s’agit maintenant d’avancer les derniers pions vers une victoire qui paraît de plus en plus plausible. C’est donc Julien qui va devoir affronter Tiugan et sur l’autre table Barish que l’on pense pouvoir se défaire assez facilement du jeune Bregger.
  • Mais les vaudois n’entendent pas se laisser tondre la laine sur le dos aussi facilement, et vont dans cette dernière vague de simples jouer leur va-tout pour tenter de recoller au score. Le jeune Bregger va donc élever son niveau de jeu, gêner Moullet par la variation de ses services et être beaucoup plus entreprenant pour obliger ce dernier à reculer. Il incitera donc du coup ce dernier à donner le meilleur de lui-même, surtout après la perte du 3ème set pour finir son dernier match sur un cinglant 11-3. Julien quant à lui met en marche son rouleau compresseur face à un Tiugan qui se bat sur chaque point, profitant même de beaucoup de réussite dans le deuxième set qu’il remportera 11-3, mais piquant ainsi le jeune chaux-de-fonnier au vif qui nous gratifiera alors de sa palette des coups les plus spectaculaires.
  • 7-2 pour la chaux-de-fonds. L’objectif est atteint, on pourrait même se laisser rêver à une victoire à 4 points si la dernière rencontre n’allait pas avoir lieu entre le plus faible des chaux-de-fonniers et le plus fort des morgiens. Mais même si Arnaud parvient à remporter le deuxième set 11-9, son manque d’entrainement et de compétition le poussent logiquement à abdiquer face un adversaire de cet acabit qui ne voulait certainement pas laisser filer un point précieux au classement général.
  • Victoire donc capitale pour l’équipe chaux-de-fonnière, qui permettra d’obtenir la 4ème place de ce groupe et compte-tenu du fait qu’elle n’en a pas encore affronté l’équipe la plus faible, ce qui se fera le Samedi 4 Novembre prochain à domicile, on peut légitimement espérer qu’elle consolide son rang dans cet objectif de saison, à savoir le maintien en ligue B.
  • Par ailleurs, on peut se féliciter de l’excellente saison de Julien Märki, car même si dans cette dernière victoire, chacun aura apporté sa pierre à l’édifice, le jeune chaux-de-fonnier s’affirme une fois de plus comme le patron, tant par ses résultats que sa combativité, et endosse fièrement le maillot de top-scorer de cette équipe avec la farouche volonté de la faire évoluer vers des cieux encore plus hauts.

David Hivert

 

Grosse performance de l’équipe 1 à domicile

21371268_1468975943185592_7440035440833933889_n

Samedi 9 septembre 2017, deuxième journée de LNB et premier match à domicile pour notre équipe 1.

Un changement à noter dans la composition de La Chaux-de-Fonds, Cédric Schaffter (A17) est venu compléter l’équipe type composée de Barish Moullet (A17) et Julien Märki (A18). En face, Bulle, qui évolue depuis de longues années en ligue B grâce à son meilleur joueur, Thierry Miller (A20) multiple champion suisse. Derrière, Miquel Carré (A17) et Andy Perroud (A17) qui remplace Luca Anthonioz (A18). Cette rencontre s’annonce équilibrée mais laisse entrevoir aux Chaux-de-Fonniers la possibilité de s’imposer pour la première fois de la saison.

Un premier acte plein de surprises.

Barish rencontra pour la première fois Thierry Miller. Ce dernier étant (surtout lors du premier affrontement) très surprenant et difficile à manœuvrer. Ce fut effectivement le cas pour notre jeune joueur mais uniquement lors des 8 premiers points, mené 7-1, Barish s’imposa finalement 12-10 dans un premier set qui eut son importance dans ce match mais peut-être également en ce qui concerne le reste de la soirée. Barish remporta facilement le 2ème set et malgré la perte du 3ème, il réalisa l’exploit de battre son premier A20.

Cédric se montra quant à lui extrêmement tendu et incapable de développer son jeu. Beaucoup de fautes inhabituelles pour lui et un résultat sans appel, 3-0 en faveur d’Andy.

Julien affronta Miquel, un joueur contre lequel il ne s’est jamais incliné malgré des matchs plus serrés les uns que les autres et une dizaine de balles de match sauvées. Julien, pas au meilleur de sa forme réussit tant bien que mal à s’imposer 3-2.

La Chaux-de-Fonds mène 2-1.

La deuxième série de match permet aux Chaux-de-Fonniers de lâcher les Fribourgeois.

Cédric, malgré la perte de son premier match, ne se découragea pas et emmena Thierry dans un 5ème set qu’il remporta 11-7. Tout comme Barish, Cédric s’imposa pour la première fois contre un A20.

Barish réalisa un bon match face à un Miquel quelque peu impuissant face au jeu très agressif de Barish. Victoire 3-1.

Julien, décidément pas dans un bon jour, s’en sortit à l’orgueil face à Andy qui bénéficia de deux balles de match consécutives dans le 4ème set avant de craquer dans le 5ème (11-3).

Score 5-1 en faveur de La Chaux-de-Fonds avant le double.

Le double est disputé par Barish et Julien qui affrontèrent Thierry et Miquel. L’équipe chaux-de-fonnière dû malheureusement s’avouer vaincue dans un match très inconstant.

Bulle revient à 5-2.

Il s’agit maintenant de remporter un 6ème match synonyme de victoire.

Julien affronta Thierry, contre qui il s’était toujours incliné par le passé. Cette fois, le résultat est différent. Julien s’imposa 3-1 dans un match bien plus tactique que spectaculaire et assura la victoire à son équipe.

Cédric ne trouva aucune solution face à Miquel et s’inclina 3-0.

Barish, émoussé physiquement, s’avoua vaincu en 5 sets face à Andy, qui, on le rappelle est remplaçant mais qui se révéla comme le meilleur joueur de Bulle lors de cette rencontre. 

Résultat final 6-4 pour La Chaux-de-fonds. 

Prochain match : samedi 30 septembre à Vevey à 14h

Prochain match à domicile : samedi 7 octobre face à Morges à 19h