Un week-end fructueux pour les chaux-de-fonniers

L’actualité a été plutôt intense ce week-end pour nos jeunes Chaux-de-Fonniers, et fructueuse bien que débutée avec quelques frayeurs.


En effet, Vendredi soir avait lieu à Cortaillod, un derby de choc dans le cadre des éliminatoires régionaux pour la Coupe Suisse. Cortaillod alignait son meilleur effectif avec (dans l’ordre sur la feuille de match) : Zvonimir Britka (A19), Jens Jacobsen (A16), Pascal Meyer (B14), Philippe Devaud (B14), Pascal Hick (B14) et Stéphane Poirel (C7). Du côté des Chaux-de-Fonniers, Julien Märki s’étant blessé à la cheville, on retrouvait : Barish Moullet (A19), Gaël Vendé (A19), Torne Tänzer (B15), Léo Garin (B14), Yves Bieler (C9), Roberto Cambra (C6).

En haut de la feuille, le spectacle s’annonçait prometteur avec la présence de Zvonimir Britka, qui souhaitait plus que tout en découdre face à ses anciens coéquipiers, la blessure de Julien ayant quelque peu bouleversé le plan initialement prévu par le capitaine de cette équipe, Dominique Benoît, c’est donc Gaël Vendé qui allait commencer à affronter Britka. Malgré quelques échanges spectaculaires et de belles réalisations de Gaël, au jeu du gagne-point et surtout la faculté exceptionnelle du Serbe à faire déjouer ses adversaires, Gaël en manque de compétition et d’entraînement après 3 semaines de pause hivernale, dut s’avouer vaincu en 3 sets. Le ton était donné : Britka n’était clairement pas là pour faire dans la figuration. 1-0 pour les Carcoies.

La rencontre se déroulant seulement sur 3 tables, Barish quand à lui affrontait  Jens Jacobsen, revenant de blessure, mais néanmoins très combatif, réussissant à prendre un set au jeune Chaux-de-Fonnier, mais s’inclinant tout de même logiquement en 4 sets. 1-1 au tableau d’affichage.

Au milieu, c’est Léo Garin qui affrontait Pascal Meyer dans un match très serré et extrêmement tendu, le Carcoie semblant plus solide dans les échanges avec une technique bien plus sûre que Léo qui dut plus que jamais compter sur l’efficacité redoutable de son service rentrant pour engranger de précieux points, recoller au score et prendre l’avantage sur son adversaire en 4 sets. 1-2 pour les Chaux-de-Fonniers.

Torne Tänzer put ainsi faire son entrée face à Philippe Devaud, et de façon magistrale puisqu’il pris l’avantage sur son adversaire en 3 petits sets. 1-3 à la faveur de notre équipe.

Les « petits » du bas purent alors faire leur entrée, Roberto Cambra commençant face au coriace Pascal Hick, et après un premier set difficile, pu tenir la dragée haute face à son adversaire expérimenté, en accrochant les 2 sets qui suivaient 13:11 et 11:9 pour s’incliner très logiquement en 3 sets. Les Carcoies reviennent à 2-3.

Enfin Yves Bieler (Bibi pour les intimes), eut maille à partir face à Stéphane Poirel et du batailler en 5 sets pour remporter son match, permettant ainsi à son équipe de mener 2-4 au tableau d’affichage.

Vinrent ensuite les doubles, ou en haut on trouvait la désormais célèbre paire Vendé/Moullet face à la paire Britka/Devaud. Un beau match accroché, où après avoir été menés 2 sets à rien, les Carcoies firent douter nos jeunes en revenant à 2 sets partout. Piquée au vif, la paire Chaux-de-Fonnière enclenchait alors le mode « rouleau compresseur » pour se défaire de leurs adversaires 11:2 dans le dernier set. 2-5 en faveur des montagnards !

Au milieu la paire Meyer/Hick affrontait la paire Tänzer/Garin, match tournant à l’avantage de ces derniers à l’issue de 4 sets là aussi âprement disputés. 2-6 pour La Chaux-de-Fonds.

En bas, la paire Poirel/Jacobsen affrontait Bieler/Cambra dans un match là aussi épique en 5 sets qui tourna à l’avantage des lacustres leur permettant de faire remonter leur équipe 3-6 au tableau d’affichage.

La deuxième série de simples commençait alors avec Barish face à Zvonimir, ce dernier définitivement résolu à ne rien lâcher face au puncher de cette équipe, et même si là aussi, le jeune Chaux-de-Fonnier nous gratifia de quelques finitions pour le moins spectaculaires, au grignotage de points, soit en poussant Barish à la faute sur d’énormes variations de balles coupées, soit en contre-attaquant de façon spectaculaire ou tout simplement en variant de façon astucieuse des services d’apparence anodine, le vieux briscard réussissait à faire dégoupiller notre jeune espoir pour l’emporter en 4 sets, se procurant ainsi une immense joie et la satisfaction d’apporter un point de plus pour son équipe : 4-6.

Toujours en haut, Gaël se défaisait facilement de Jens pour reprendre un peu plus d’air et ainsi se rapprocher du huitième point synonyme de victoire : 4-7.

En revanche, au milieu, la confrontation Tänzer – Meyer s’avéra bien plus problématique pour notre équipe, et c’est encore après 5 sets à couteaux tirés que Meyer s’imposa pour amener un point salvateur au Carcoies : 5-7.

Les Chaux-de-Fonniers commencèrent alors à se faire peur suite à la défaite sans appel de Léo face à Devaud : 6-7.

En bas, le sentiment de peur se transforma en réelle frayeur pour les Chaux-de-Fonniers, lorsque là aussi après 5 sets dignes d’une bataille médiévale, Yves dut s’incliner face à Hick.

7-7, le suspense est à son paroxysme lorsque le juvénile de cette équipe, Roberto Cambra, 13 ans, affronte le très expérimenté Stéphane Poirel. Roberto commence plutôt bien car il emporte le premier set 10:12 mais est bien conscient que cela va être difficile. Les deux sets suivants sont en effet remportés par le Carcoie très solide en attaque comme en contre-initiative. Roberto change alors sa façon de servir, et trouve de meilleurs zones sur son premier démarrage pour recoller à deux sets partout. Alors qu’il vient d’apprendre que tout repose désormais sur ses épaules pour la victoire d’équipe, il démarre le 5ème set parfaitement, mais se fait rejoindre et dépasser par son adversaire qui s’est adapté au changement de tactique et joue qui plus est extraordinairement bien. Un temps mort des plus gonflés à 8:10 lui permet de revenir à la table avec de nouvelles consignes de service, et ainsi recoller à 10:10. Il remporte son service pour prendre l’avantage 11:10 et finit sur un échange épique, tout en contrôle au bloc à la table pour ainsi remporter le set et le match salvateur qui permet à son équipe de pousser un énorme ouf de soulagement en l’emportant sur le score final et pour le moins étriqué de 7:8 ! La Chaux-de-Fonds pourra ainsi poursuivre son parcours dans cette très populaire compétition qu’est la Coupe Suisse.

Énorme satisfaction pour Roberto qui aura amplement mérité son titre de héros de la soirée.


Samedi, c’est en LNB que notre équipe 1 affrontait la très sympathique équipe fribourgeoise.

Rencontre là aussi fructueuse pour nos jeunes Chaux-de-Fonniers, même si le résultat fut moins serré pour les Neuchâtelois  : 9-1 en leur faveur.

Ceci étant, certaines rencontres furent tout de même épiques. Guillaume Alcayde venu à la dernière minute pour remplacer Julien Märki blessé à la cheville, dut en effet batailler en 5 sets face à Demichel et concéder de même un set à Wermelinger. Associé à Gaël, ces derniers remporteront facilement le double.

Barish après avoir remporté ses 2 premiers matchs en 3 sets dut s’incliner en 5 sets face à Romanens, alors que mené 2 sets à rien et revenu courageusement et de belle manière à 2 sets partout il menait largement au début du 5ème set.

Gaël quand a lui fut impeccable lors de toutes ses confrontations, ne concédant aucun set et seulement très peu de points à ses adversaires.

Quoi qu’il en soit ce fut une très belle victoire d’équipe, apportant ainsi 4 points supplémentaires au classement général, et permettant d’aborder sereinement le prochain déplacement à Veyrier qui aura lieu le Samedi 1er Février à 15:00.